Accueil > Publications du LET > Les espaces publics des quartiers précaires face aux crises. Le cas de (...)

Les espaces publics des quartiers précaires face aux crises. Le cas de Catuche, à Caracas, Venezuela

21 juillet 2022,

Intervention au Congrès du centenaire de l’Union Géographique Internationale (UGI), au cours d’une séance dénommée « In Search of Flexibility. Public Space in Times of Crisis ».

| Communications sans actes

Après la période de confinement vécue en 2020, nous nous intéressons à faire un retour sur l’évolution des rapports à l’espace de la part des usagers, notamment aux espaces publics, qui semblent jouer un rôle crucial pour la santé collective dans ces périodes de crise, notamment dans des contextes précaires. À cette occasion, nous illustrons le cas de Catuche, un quartier autoconstruit de la ville de Caracas, où des projets de réhabilitation et de réaménagement des espaces publics populaires se développent entre 2017 et aujourd’hui, malgré la pandémie. Nous nous demandons comment ces habitants font face à la pandémie, et avec quels types de dispositifs de transformation, de gestion et d’occupation de l’espace. Nous constatons ainsi, que la pandémie a été un catalyseur de nombre d’autres crises (économiques, politiques, sociales et de services publics), impliquant une augmentation de la précarité des habitants. Néanmoins, la pandémie a été aussi le déclencheur de nouvelles formes de résilience des habitants, illustrées par leurs modalités de gestion, leur utilisation des espaces et de diversification des activités productives

Types de publications